Les zones humides

Publié le par l'écoleau



LE SAVIEZ-VOUS…? FAITS ET CHIFFRES SUR LES ZONES HUMIDES


Les zones humides comprennent un grande variété d'habitats, tels que les marais, tourbières, plaines inondables, cours d'eau et lacs, de zones côtières, telles que les marais salants, mangroves et prés-salés, mais aussi les récifs coralliens et les autres étendues d'eau marine dont la profondeur à marée basse n'excède pas six mètres, ainsi que les zones humides artificielles, telles que les bassins et réservoirs utilisés pour le traitement des eaux usées.
La Convention sur les zones humides est un traité intergouvernemental qui a été adopté le 2 février 1971 dans la ville iranienne de Ramsar. Ceci explique pourquoi, bien que l'on écrive aujourd'hui généralement : «Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971)», celle-ci est plus connue du public sous le nom de «Convention de Ramsar». Sa mission est la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides par des actions locales, régionales et nationales et par la coopération internationale, en tant que contribution à la réalisation du développement durable dans le monde entier.
En décembre 2006, la Convention comptait 153 Parties contractantes, et plus de 1 600 zones humides couvrant plus de 145 millions d'hectares (plus que la superficie de la France, de l'Allemagne, de l'Espagne et de la Suisse réunies) ont été inscrites sur la Liste des zones humides d'importance internationale (ou Liste de Ramsar).
On reconnaît, en général, cinq types principaux de zones humides :
- marines (zones humides côtières comprenant des lagunes côtières, des berges rocheuses et des récifs coralliens)
- estuariennes (y compris des deltas, des marais cotidaux et des marécages à mangroves)
- lacustres (zones humides associées à des lacs)
- riveraines (zones humides bordant des rivières et des cours d'eau)
- palustres (ce qui signifie «marécageuses» - marais, marécages et tourbières).

· Nous ne savons pas avec exactitude quelle est superficie la superficie totale des zones humides. Le Centre mondial de surveillance continue de la conservation de la nature du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) propose une estimation d'environ 5,7 millions de km2 – soit, en gros, 6% de la superficie émergée de la planète – dont 2% sont des lacs, 30% des tourbières, 26% des fagnes, 20% des marécages et 15% des plaines d'inondations.

· Les zones humides sont parmi les milieux les plus productifs du monde. Elles sont le berceau de la diversité biologique et fournissent l'eau et la productivité primaire dont un nombre incalculable d'espèces de plantes et d'animaux dépendent pour leur survie. Elles entretiennent de fortes concentrations d'oiseaux, de mammifères, de reptiles, d'amphibiens, de poissons et d'invertébrés et sont aussi des greniers importants de matériel génétique végétal.

· Certaines études récentes indiquent que les services fournis chaque année par les écosystèmes valent au moins 33 000 milliards de dollars US, dont environ 4 900 milliards de dollars US pour les seules zones humides.

· Les zones humides ne contiennent que 10% de l'eau présente dans les lacs et les autres eaux de surface.

· Les zones humides fonctionnent comme des éponges : elles absorbent l'eau en excédent pendant les périodes de fortes précipitations et marées, et restituent l'eau lentement pendant les périodes de sécheresse.

· Selon certaines estimations, 50% des zones humides qui existaient en 1900 avaient disparu à la fin des années 1990 en raison de l'utilisation des terres à des fins agricoles.

· En raison des fortes densités de population, de l'augmentation des taux de déforestation (notamment en Indonésie) et de l'ampleur de la fragmentation des écosystèmes en Inde, qui possède aujourd'hui plus de 4 000 barrages, les zones humides d'Asie sont probablement les plus dégradées du monde.



Informations extraites du Manuel de la Convention de Ramsar) et du 2ème Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau, «L'eau, une responsabilité partagée».


PUBLICATIONS SUR LES ZONES HUMIDES

  • Manuel de la Convention de Ramsar. Guide de la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) (4ème édition)
Par le Secrétariat de la Convention de Ramsar. © 2006, Secrétariat de la Convention de Ramsar

La Manuel de la Convention de Ramsar a été publié pour la première fois en 1994 et révisé plusieurs fois afin de tenir compte des développements ultérieurs. Cette 4ème édition présente un exposé général de la Convention de Ramsar et décrit son histoire et ses structures actuelles, les services qu'elle fournit, les travaux de la Conférence des Parties contractantes (COP), le Comité permanent, le Groupe d'évaluation scientifique et technique, le Secrétariat et les relations avec les autres institutions environnementales. Le Manuel comprend également une brève description des documents d'orientation adoptés par les Parties en 2005 dans le cadre de la COP-9, la liste de l'ensemble des Résolutions et Recommandations de la Conférence des Parties et le texte de la Convention de Ramsar.
:: Accéder à l'intégralité du Manuel (en anglais)

Les Manuels Ramsar pour l'utilisation rationnelle des zones humides (2ème édition)

La présente collection a été préparée par le Secrétariat de la Convention après les 7ème et 8ème sessions de la Conférence des Parties contractantes (COP7 et COP8), tenues respectivement au Costa Rica, en mai 1999, et en Espagne, en novembre 2002. Les lignes directrices issues des délibérations de la COP ont été regroupées dans une collection de manuels afin d'aider ceux qui s'intéressent ou qui participent directement à la mise en œuvre de la Convention, que ce soit aux niveaux international, régional, national, régional ou local.

Les manuels comprennent, outre les directives adoptées par les Parties, des documents et outils pertinents tirés d'autres sources et d'études de cas qui illustrent les aspects essentiels des directives. La Convention de Ramsar encourage un ensemble d'actions permettant de garantir la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides. Le lecteur constatera que, pour tenir compte de cette vision intégrée, chaque manuel contient de nombreuses références à d'autres manuels de la collection.



Liens sur les zones humides

La Convention de Ramsar sur les zones humides
La Convention sur les zones humides est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à l'action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources.

Ce site web contient des informations sur les zones humides, la Convention, la Liste de Ramsar, des liens, des archives et une galerie de photos.



Initiative pour les zones humides méditerranéennes (MedWet)
L'initiative MedWet est une instance au sein de laquelle des représentants de 25 pays méditerranéens, de centres spécialisés dans les zones humides et d'organisations internationales focalisées sur l'environnement se réunissent pour examiner et identifier les questions principales, et prendre les mesures efficaces pour protéger les zones humides, le bien-être humain et la biodiversité. Ce site web contient des actualités, des liens, des publications et des informations sur les projets, les événements et les postes vacants.



Wetlands International
Wetlands International est une organisation mondiale, à but non lucratif, dédiée à la conservation et à la gestion durable des zones humides.

Ce site web contient entre autres des informations sur les zones humides et les questions connexes des moyens de subsistance, de la biodiversité et du changement climatique, des actualités, des événements, et une galerie de photos.


Programme Zones humides et ressources en eau de l'Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources (UICN)
Le Programme Zones humides et ressources en eau de l'UICN a pour objectif d'améliorer la conservation et l'utilisation durable des zones humides d'eau douce et saumâtres, de façon à ce que ces écosystèmes satisfassent aux besoins des sociétés humaines et contribuent davantage à la conservation de la diversité biologique. Le site web contient des informations sur les problèmes liés aux zones humides, les publications, les projets et les liens.



Société des chercheurs spécialistes des zones humides
La Société des chercheurs spécialistes des zones humides est une organisation à but non lucratif qui a été fondée en 1980 pour promouvoir la recherche sur les zones humides et les échanges d'informations sur les questions relatives aux zones humides.

Ce site web contient des informations sur les liens, événements, publications et prix.



Centre des zones humides de l'Université de Duke (Etats-Unis)
L'objectif de ce centre est de fournir de solides connaissances scientifiques qui se concrétiseront par des activités de conservation des zones humides aux Etats-Unis et dans le monde entier. Ce site web contient des liens, des informations d'actualité et des projets.


Centre de recherche sur l'hydrologie des zones humides (WETHYDRO)
Les principales activités de ce centre consistent à définir les objectifs de la protection de la nature, à analyser les influences anthropogéniques (par exemple l'agriculture intensive) ainsi que les impacts sur la gestion des ressources en eau (dans les zones humides et les bassins versants) et à réfléchir au problème de la durabilité des zones humides.

Ce site web contient des informations sur les projets, ateliers, cours intensifs et conférences.

WetKit
WetKit est une plateforme destinée à faciliter l'accès à des outils pratiques susceptibles d'aider les canadiens et les enfants à travers le monde à mieux comprendre et gérer les zones humides. WetKit présente un vaste ensemble de ressources consacrées aux zones humides et explique comment chacune d'entre elles peut contribuer à la conservation des zones humides et au bien-être des sociétés humaines.

Ce site web répond aux questions suivantes : Qu'est-ce qu'une zone humide ? Pourquoi les zones humides sont-elles si importantes ? Que se passe-t-il dans les zones humides ? Comment mon action peut-elle avoir une incidence sur les zones humides ? Que puis-je faire pour participer à la conservation des zones humides ? Le site web contient également des actualités, publications, liens et différents outils éducatifs.

Publié dans Divers ...

Commenter cet article

nativelle 30/07/2007 18:07

Voilà un exemple ‘de non-respect’ de l’environnement par les élus eux même. Arrachage de haies en ZNIEFF et en zone humide. Rebouchage de fossés en ZNIEFF et en zone humide. Remblais de deux herbages en ZNIEFF et en zone humide. Pollution prévisible et ensuite réelle en ZNIEFF et en zone humide. Destruction de plantes protégées niveau national en ZNIEFF et en zone humide. Regardez cette page http://perso.orange.fr/varaville.cabourg/ La Diren ne fait rien, le préfet se gratte la tête, et les élus attendent tranquillement. Ces photos sont réelles et cette histoire se déroule actuellement à Cabourg Varaville M Nativelle P 14390 Cabourg 0231911867 12h30