L'eau Bio-compatible

Publié le par l'écoleau

¤

" Eau dont la consommation quotidienne et/ou prolongée
ne peut en aucune manière porter préjudice à la santé ! "
Autrement dit : une eau "bonne à boire" , bien plus que "potable" !!



Haute qualité de l'eau alimentaire
" Agrément C.I.R.D.A.V. (*) "
Valeurs guides pour une eau de qualité  biocompatible - B.E.V.(*)



pH :   5,5 - 6,9

rH2 :    23-28
Résistivité :  10.000 - 100.000 ohm / cm. = Conductivité: 100 - 10 µS / cm.
Quantification de Vincent :    3 - 30 µW.
Minéralisation globale :  mini =  10 mg / l.     maxi =  250 mg / l.
Par membrane d'osmose inverse: pouvoir d'épuration minimum :   96 à 98%.




Paramètres et interprétation des résultats:
Les paramètres définis ci-dessus l'ont été suivant nos connaissances actuelles. Ils sont appelés à évoluer à fur et à mesure de nos recherches en laboratoire ou de terrain.
La valeur de ces paramètres pris chacun séparément n'est que relatif. Ce n'est que l'ensemble de ces facteurs pris globalement qui permet, à des personnes formées spécialement, d'avoir une bonne vision d'ensemble de la qualité d'une eau d'alimentation et de pouvoir interprèter les résultats correctement.

Interprétation des facteurs pH et rH2 pour des eaux très pures:
Les mesures du pH et du rH2 sont de plus en plus laborieuses à fur et à mesure que les eaux deviennent de plus en plus pures. Les eaux très pures contiennent très peu d'ions en solution. Sans prendre de grandes précautions, on peut faire de grosses erreurs dans les mesures. A partir de 40.000 ohms/cm, les mesures deviennent difficiles et ne sont plus à la portée de tout le monde. Il faut un matériel de qualité pour effectuer de telles mesures. Certaines mesures de pH et de rH2 n'ont pas de signification. Ceci est vrai pour des eaux qui approchent les 100.000 ohms/cm ( qui sont en dessous 10 µS/cm)

Biocompatibilité de l'eau: (Professeur J. Orszagh)
En fait ce n'est ni la résistivité ni la minéralisation qui sont liés directement à la biocompatibilité d'une eau de boisson, mais la valeur de quantification (W) de Vincent. Ce qui importe pour l'organisme, c'est la puissance liée à la disparition de l'énergie intrinsèque exprimée en W. par unité de mesure.

Minéralisation globale et conductivité-résistivité: (Professeur J. Orszagh):
La présence d'ions en faible quantité dans l'eau est indispensable pour garder une bonne structuration supramoléculaire à cette dernière. La conductivité-résistivité permet de se rendre compte de cette minéralisation.

Une eau biocompatible n'est jamais obtenue par désinfection chimique .


Mesures de contrôle: Voir "Standardisation, Etalons-Références CIRDAV ", document de 71 pages "Séminaire Pratique de Bioélectronique de Vincent " Mont Sainte Odile 23-25 octobre 1998
paru au CIRDAV 4,rue des Vignes 67206 Mittelhausbergen. TéL : 03.88.50.00.20 Fax : 03.88.50.00.71

(*) C.I.R.D.A.V.  = 
Centre International de Recherche et de Documentation sur l'Aliment Vivant
(*)  B.E.V.  =  Bio-Electronique Vincent


R.Haas responsable Labo CIRDAV janvier 2000.

Commenter cet article