Biocarburants et eau ...

Publié le par l'écoleau



Les biocarburants, un danger pour l’eau


Un rapport du Conseil national américain de la recherche indique qu’aux Etats-Unis, le boom de l’éthanol, accentué par l’objectif fédéral de production de 35 milliards de gallons (132 milliards de litres) par an de carburants alternatifs (dont l’éthanol) d’ici 2017 pourrait affecter les ressources en eau potable dans certaines régions du pays. Dans les Hautes plaines, «l’aquifère est déjà exploité à tel point que sa recharge par les précipitations est très, très inférieure aux utilisations d’eau, phénomène qui sera accentué par toute augmentation de la culture du maïs ou de l’agriculture irriguée dans la région», a déclaré Jerald Schnoor, professeur d’ingénierie environnementale à l’université d’Iowa.

De la même façon, l’Institut international de gestion de l’eau (IWMI), groupe de recherche scientifique basé au Sri Lanka, vient de publier un rapport estimant que les biocarburants vont accentuer la tension sur les ressources en eau déjà soumises à pression, en particulier en Inde et en Chine. «La production domestique de biocarburants dérivés des récoltes ne fera que tendre l'approvisionnement en eau de ces pays, et compromettra gravement leur capacité à répondre aux besoins d'alimentation futurs», précise-t-il. Un litre d'éthanol fabriqué à partir de maïs en Chine nécessiterait 2.400 litres (l) d'eau d'irrigation, et un litre fabriqué à partir de canne à sucre en Inde en demanderait 3.500. Au Brésil, 90 l d’eau sont requis pour faire un litre d’éthanol à partir de canne à sucre.


Source : JDLE



Biocarburants et protection de l’eau «antinomiques»


Un an après sa rédaction, le ministère chargé de l’environnement s’est enfin décidé à mettre en ligne un rapport de l’Inspection générale de l’environnement (IGE) et du conseil général de l’agriculture, de l’alimentation et des espaces ruraux sur «la mise en œuvre du plan biocarburants au regard de la protection de la ressource en eau». Lancé en 2005 par Jean-Pierre Raffarin, le plan doit permettre à la France d’atteindre les objectifs européens d’incorporation de 5,75% de biocarburants à l’horizon 2010. Plus ambitieux, Dominique de Villepin a ensuite visé un objectif de 5,75% dès 2008, puis de 7% en 2010 et de 10% en 2015.

Selon les auteurs du rapport, «les objectifs du plan biocarburants sont, par nature, antinomiques avec les préoccupations en matière de protection de la qualité de l’eau, dès lors que le développement des cultures énergétiques passe par un accroissement des surfaces cultivées et une intensification des cultures.»


à lire sur JDLE


lire le rapport du MEDD ici ..


à lire aussi ici ...

Commenter cet article

krybaby 04/11/2007 12:46

vraiment un blog excellent !!bravo...tres sympa.............................................http://www.clips-web.orghttp://www.krybaby.fr site 100% consoleshttp://www.krybaby.net page rank 4

AGOUZAL 23/10/2007 17:21

Bonjour
Le mot Bio signifie Vie, je pense que c'est l'eau qui mérite le préfixe Bio. Les carburants végétaux provoquent la déforestation , l'érosion des sols et la pénurie d'eau...c'est une vraie catastrophe.