.

Publié le par l'écoleau

¤

Introduction


L'eau ,

Elle qui est la source et le support de toute vie, elle est la vie même, si complexe , si mystérieuse , si passionnante… Elle qui se fait si rare par ici et si abondante par là , si bienfaisante par ci et si destructrice par ça...

Elle mérite bien toute notre attention et tout notre respect !


L'eau de pluie


Quantitativement, l'eau de pluie (EDP par la suite) doit être considérée comme une ressource "renouvelable mais limitée" , car ce n'est pas demain qu'il s'arrêtera de pleuvoir (attention : sécheresse estivale ne veut pas dire qu'il ne pleut plus !). Avec une pluviosité de 850 mm/an (> même en Sud-Ouest !! ), et un toit de 10x10 mètres, on peut annuellement récupérer environ 75 m³ d’eau, qui représente un peu plus de 200 litres par jour, quantité non négligeable. Même en Provence par année de sécheresse, on peut espérer de récupérer, dans les mêmes conditions plus de 100 litres par jour.


Qualitativement, en dépit de la pollution atmosphérique, au cours de son cycle naturel, c’est au moment où elle tombe du ciel, que l’eau est de loin la plus « pure ». Il ne faut pas oublier que la source primaire de toute eau douce sur la terre est la pluie.

Même en l’absence de toute pollution, elle est naturellement acide. La pollution atmosphérique renforce cette acidité. Pour un usage domestique, celle-ci est plutôt une qualité.  Heureusement, le béton, un enduit et la plupart des matériaux de construction classiques sont susceptibles de la neutraliser. Cette opération s’accompagne d’une dissolution de sels minéraux. L’ EDP stockée dans une bonne citerne est donc neutre et contient un peu de sels minéraux : ni trop, ni trop peu. Il s’agit d’une matière première de bonne qualité pour faire de l’eau potable et pour tous les usages domestiques.

Les techniques de filtration actuellement utilisées pour le traitement domestique de l’EDP donnent toutes les garanties de qualité pour tous les usages.


L’eau de votre citerne est une ressource précieuse qu’il convient d’économiser. C’est la raison pour laquelle, on la réservera en priorité aux usages les plus nobles : la boisson, l’alimentation, l’hygiène personnelle, la vaisselle et la lessive. L’eau de ville de moindre qualité sera donc réservée en priorité à la chasse du W-C, et aux nettoyages.

Quant à l’arrosage du jardin , lorsque c'est possible , il est intéressant de « recycler » les eaux usées épurées par le procédé Traiselect.....!! .


Il ne faut pas oublier que l’eau de votre citerne n’a jamais été puisée dans un cours d’eau où se déversent les égouts publics et industriels, elle n'a jamais été pompée dans des galeries de captages dans lesquelles arrive l’eau chargée en pesticides et en engrais chimiques. Elle n’est pas surchargée en calcaire, ni en sels minéraux. Elle n’a pas été désinfectée au chlore.


Certains parlent du « caractère dangereux » de l’utilisation de l’eau de pluie. Les informations données par les spécialistes des sociétés distributrices d’eau doivent être considérées comme des informations à caractère commercial. Elles servent à défendre un marché, celui de l’eau.


La récupération et la valorisation de l'eau de pluie


Comment ?


Pour répondre au mieux à cette question, la création de ce blog se veut être le complément pratique, visuel et détaillé du site « Eautarcie » du Professeur Joseph Országh (référence incontestée en la matière !), et vous permettra (nous l'espérons) de mieux comprendre la mise en application des procédés « PLUVALOR » (valorisation intégrale de l’eau de pluie) et « TRAISELECT » (traitement sélectif des eaux usées domestiques). Les deux systèmes complémentaires forment ensemble le concept d’ « EAUTARCIE ».


Vous pouvez vous reporter pour cela à la série d'articles intitulés :

« Récupération de l'eau de pluie : marche à suivre ... »


Qui utilisera l’eau de pluie ?


La motivation individuelle peut varier d’un ménage à l’autre. Pour certains, il s’agit seulement d’économiser l’eau de ville, pour d’autres, la priorité est la sauvegarde de la santé (surtout celle des enfants en bas âge), il y a aussi ceux qui mettent en avant la protection de l’environnement. Sachez cependant, que dans le contexte juridique et réglementaire en vigueur, récupérer l’eau de pluie est un acte incivique et antisocial.

En supprimant le W-C à chasse , tout ménage peut couvrir ses besoins en eau, au départ de la citerne, avec un toit de 25 m² par personne. (en pluviométrie moyenne)


Pour quels usages ?


Pour tout usage… si l’on veut. Connaissant toutes les possibilités offertes par cette technique, et selon l'esprit du concept « Eautarcie » , envoyer l’EDP dans la chasse du W-C est un gâchis et n’est pas vraiment raisonnable. Celui ou celle qui n’a jamais pris son bain dans de l’eau de pluie, n’a jamais lavé ses cheveux sous cette eau naturellement douce, ne connaît pas le confort hydrique. La réduction de la facture d’eau ne vient finalement qu’en prime…

Savez-vous que moins de 3 % de l’eau consommée par un ménage, doit être de qualité « potable » et qu'au moins 1/3 passe par la chasse du W-C ?

La rentabilité


La « rentabilité » est à considérer selon l’installation et les usages ! Compte tenu du fait que la qualité de l’eau potable obtenue au départ de l’EDP n’est comparable qu’à celle des meilleures eaux minérales du commerce, c’est l'option avec production d’eau potable qui est la solution de loin la plus rentable. Il faut également tenir compte de la non-installation d’un adoucisseur d’eau, des économies de détergents (poudre à lessiver, savons, liquide vaisselle, etc.), du prolongement de la durée de vie des résistances chauffantes et celle des robinets.......


Une démarche écologique et éco-citoyenne


Sans la généralisation de la récupération de l’EDP, on ne peut absolument pas parler, d’une manière crédible de « gestion durable de l’eau ». La taxation de l’eau consommée crée une situation ambiguë vis-à-vis de l’EDP. Comment encourager sa récupération, alors qu’on compte sur les recettes fiscales sur l’eau ? Taxer l’eau de pluie serait le comble d’une démarche anti-écologique.


L’eau qui tombe sur les toits d’une ville constitue une quantité non négligeable qui, au lieu de rejoindre rapidement la rivière la plus proche, serait stockée dans des citernes et relâchée au fur et à mesure de son usage. C’est un facteur de régulation des flux hydriques.


Avec la réduction de l’usage des détergents, la pollution diminue sans dépenser un euro dans l’épuration. Il s’agit d’une technique de prévention de la pollution à la source.


L’eau consommée par une ville constitue une petite rivière. Avec l’eau récupérée sur les toits, on pourrait couvrir entre 50 et 80% des besoins domestiques, d’où une pression moins grande sur nos réserves hydriques.

( > voir aussi l'article sur la proposition de loi incitant à l'obligation d'installation de récupération d'eau de pluie pour tous nouveaux bâtiments collectifs , publics , ..)


Chaque mètre cube d’eau distribuée par réseau constitue une dépense d’énergie électrique de l’ordre de 1 kwh. La mise sous pression de l’eau de pluie, dans une installation domestique, demande seulement une petite fraction de cette énergie.


Aspects juridiques du système PLUVALOR


«  Tout propriétaire a le droit d'user et de disposer des eaux pluviales qui tombent sur son fonds. » (article 641 du code civil)

L'eau de pluie en tombant sur un fond est juridiquement considérée « Res Nullius » ( >  qui n'a pas de propriétaire mais néanmoins appropriable ..) , mais une fois captée devient alors « Res Propriae » , ce qui veut dire que l'on en est propriétaire ....

Ceci implique aussi que l'on n'est pas responsable de l'écoulement naturel des eaux de ruissellement, mais bien responsable de l'écoulement des eaux collectées et évacuées.

Du côté technique, il y a obligation de séparer (selon la norme EN1717) dans la maison le circuit d’eau de ville et le circuit d’eau de pluie.


En France il y a un vide juridique concernant l'usage domestique de l'EDP.

Il est néanmoins recommandé de prendre connaissance des textes en vigueur résumés dans le "mémento législation eau".  Consultez surtout la partie concernant « les eaux destinées à la consommation humaine ».


Remarque importante


L'auteur de ce blog ne peut être tenu pour responsable de tout problème lié directement ou indirectement à un mauvais usage de l’eau de pluie ou des procédés et équipements qui y sont proposés, ni à une interprétation erronée des propos qui y sont tenus ...., en cas de doute, veuillez utiliser le bouton "contact" en page d'accueil


Si votre objectif est aussi la protection de l’environnement, vous devez aussi penser à l’épuration de vos eaux usées.


Epuration des eaux usées domestiques


Les habitants des zones pour l’A.N.C. (assainissement non collectif) doivent installer chez eux un système d’épuration des eaux. La solution la plus immédiate, et de loin la plus coûteuse, est le placement d’une filière   d’épuration individuelle, avec ses impacts environnementaux non négligeables. Il s’agit même d’une nuisance environnementale .


L’épuration à l’aide des plantes (lagunage) n’est justifiée que pour ceux qui ne peuvent pas renoncer à leur W-C à chasse d’eau. Le sommet de la conscience écologique, et la démarche de loin la plus efficace pour la protection des eaux est l’usage d’une bonne toilette sèche. Il y a évidemment toilette sèche et toilette sèche. Toutes n’ont pas le même impact environnemental.


Mais oui, vous pouvez annuler votre pollution des eaux !


En optant pour une toilette à litière biomaîtrisée, communément appelée « TLB » et le système TRAISELECT ou le traitement sélectif des eaux usées domestiques, non seulement vous reconduisez la matière organique de vos déjections dans les grands cycles naturels , mais vous rejetterez une eau épurée de très bonne qualité ....

C’est aussi la solution la plus économique.

>> Ce que l'on prend à la terre doit retourner à la terre !! ..

Lorsque l'on sait que 98 % de l'azote (principal polluant) des eaux usées proviennent des eaux vannes (fécales ou noires), on comprend mieux l'intérêt d'une TLB dans la prévention de la pollution à la source, en plus d'une économie conséquente d'eau. En attendant la décision – sans doute lointaine – des municipalités pour favoriser les techniques de prévention, en lieu et place des techniques de réparation, les effluents de votre TLB seront compostés au jardin.


Votre TLB, un joli meuble dont le style sera assorti à celui de vos meubles, prendra évidemment place à l’intérieur de la maison, à la place du W-C.



L’épuration sélective des eaux grises

L’usage d'une TLB

Le compostage

... feront chacun l'objet d'un article complet ....



Aspects juridiques du système TRAISELECT


> Directive européenne 91/271/CEE :

  • Article premier
    La présente directive concerne la collecte, le traitement et le rejet des eaux urbaines résiduaires ainsi que le traitement et le rejet des eaux usées provenant de certains secteurs industriels.
    La présente directive a pour objet de protéger l'environnement contre une détérioration due aux rejets des eaux résiduaires précitées.

  • Article 2

.......

      1. « traitement primaire »: le traitement des eaux urbaines résiduaires par un procédé physique et/ou chimique comprenant la décantation des matières solides en suspension ou par d'autres procédés par lesquels la DB05 des eaux résiduaires entrantes est réduite d'au moins 20 % avant le rejet et le total des matières solides en suspension des eaux résiduaires entrantes, d'au moins 50 %;

      2. « traitement secondaire »: le traitement des eaux urbaines résiduaires par un procédé comprenant généralement un traitement biologique avec décantation secondaire ou par un autre procédé permettant de respecter les conditions du tableau 1 de l'annexe I;

      3. « traitement approprié »: le traitement des eaux urbaines résiduaires par tout procédé et/ou système d'évacuation qui permettent, pour les eaux réceptrices des rejets, de respecter les objectifs de qualité retenus ainsi que de répondre aux dispositions pertinentes de la présente directive et d'autres directives communautaires;

  • Article 3

1) ........

Lorsque l'installation d'un système de collecte ne se justifie pas, soit parce qu'il ne présenterait pas d'intérêt pour l'environnement, soit parce que son coût serait excessif, des systèmes individuels ou d'autres systèmes appropriés assurant un niveau identique de protection de l'environnement sont utilisés.

.........


A la lecture des extraits de ces 3 articles, il est facile de montrer, qu’en toute rigueur, seul le système TRAISELECT (TLB + épuration eaux grises) rencontre à la fois les lettres et l’esprit de la directive. En effet, le dernier alinéa de l’Article 3 impose l’utilisation de la meilleure technologie disponible, avec un impact environnemental minimal. Par rapport au procédé    TRAISELECT tous les autres systèmes polluent d’une manière non négligeable. En fait, il n’y a pas de miracle : quand on a supprimé son W-C à chasse, il est très facile de ne plus polluer. L’inverse de cette affirmation est également vrai : il n’y a pas de système d’épuration respectueux de l’environnement pour traiter des eaux issues des W-C !! ..


Le défaut principal du système TRAISELECT est de n’être pas connu par les autorités. Il appartient donc à l’usager de prouver qu’il remplit les normes les plus sévères pour la qualité des eaux usées épurées. L'usage d'une TLB ou même d’une toilette sèche, n’est nullement évoqué dans la législation. D’un autre côté, il n’y a pas non plus de loi qui l’interdit.


Si vous avez un dossier de P.C. et/ou d'assainissement à déposer, il vous est possible d’en débattre avec votre Mairie ou le DDASS, en ajoutant un sous-dossier de motivation avec la présentation des avantages et intérêts environnementaux du concept.


Nous aborderons cela plus en détail dans les articles correspondants .....


Les ménages (citadins par ex.) qui ne peuvent pas profiter de la récupération d'eau de pluie , et qui cherchent les meilleures possibilités d'améliorer la qualité de leur eau de consommation quotidienne ne seront pas oubliés .......


Voilà en grandes lignes à quoi est voué ce blog ...

Il se veut simple, accessible à tous, offrant une palette d'informations pratiques, complètes et objective suivant nos possibilités.



A vous tous, futurs bâtisseurs, futurs récupérateurs/valeaurisateurs, acteurs d'un avenir plus "eauthentique" et plus "éceau-logique » ........

je vous souhaite une bonne lecture !   




Publié dans éc'eau-logis

Commenter cet article

michel2 16/11/2007 16:33

Merci pour tous ces articles très instructifs et interressants;

wisterialane 29/10/2007 22:05

Bonsoir,
Merci pour votre site et tous les renseignements utiles qui s'y trouvent.
Mais surtout, félicitations pour la construction de vos toilettes sèches.
Le "look" en est sobre et épuré.
 Ce concept étant assez particulier dans notre éducation française, cela m'encourage un peu plus à franchir le pas.

Matthias 18/09/2007 20:46

http://sauvonslaplanete.squarespace.com/journal/2007/9/18/leau-de-pluie-eceau-logis.htmlVoir le post sur notre blog. Bon courage et merci pour ces articles tres interessants !

L\\\'écoleau 29/01/2007 09:52

Bonjour  Coceaucy , (sympa aussi le pseudo ..) et bienvenue ..merci de ton compliment ...merci aussi de ta remarque "technique" de navigation , car elle est très juste et je ne m'en étais pas rendu compte ....Néanmoins , je "souffre" de 2 carences dans mon travail sur ce blog , c'est d'une part que je suis bien plus un technicien qu\\\'un rédacteur (donc veuillez pardonner ma prose très .. élémentaire ..) et que je ne maîtrise que très peu l'outil informatique .... et je suis donc incapable de résoudre cet inconvénient seul , ce qui dépasse mes compétences dans ce domaine ... donc , si quelqu'un lit ce commentaire et a une solution à me proposer , je suis preneur , car aussi bien seul ici pour ça ...je comprends aisément que ça rend la navigation sur cet intro assez désagréable  ( vu le nombre de liens ..) , et je m'en excuses .... Mais aussi , merci à toi de me proposer ta fidélité , j'apprécie beaucoup ....et pour être sûr de ne rien rater , n'oublies pas l'inscription à la newsletter ...........Bonnes lecturesN'hésites surtout pas à me contacter par mail pour toutes questions particulières , et laisser un commentaire pour impressions diverses ...."L-écoleau"

CoceauCy 29/01/2007 00:32

Bonjour,Tout d'abord merci pour la clarté des articles. Je me pose beaucoup de questions en ce moment. Sur l'utilisation de l'eau de pluie. C'est trés agréable aussi tout ces liens. Je ferai juste une petite remarque sur ces liens; Lorsqu'on veut revenir en arriere dans la lecture de ta page d'acceuil pour les nouveaux arrivant, on arrive toujours en haut de page et pas sur le lien de départ.Ma petite remarque meme si elle prends la moitié du text ne se veut que constructive. C'est vraiment un blog super et je crois que je vais le lire régulierement.@ Bient-eau-t